Calculer le poids et la quantité des emballages | Emballage Industrie Concept
1/Ne vous laissez pas abuser !

Sur les coiffes, housses, sacs en Polyéthylène…
EIC a remarqué sur le terrain que quand les industriels et logisticiens achètent des produits issus d’une transformation d’un film ou une gaine extrudée, les quantités et poids qui ne sont plus vendus au KG, mais à l’unité (bobine , rouleau), au mille, au m2 … sont en majorité non respectés.
Soit les épaisseurs sont inférieures, soit il manque des coiffes, housses ou sacs. En général cela représente de 10 à 25% de perte pour vous !
  • Alors comment vérifier simplement ?
  1. pesez vos produits unitairement
  2. et
  3. pesez vos bobines pour voir si le compte y est.
  • voir ci-dessous comment calculer le poids des articles
Sur les films étirables, préétirés manuels, adhésifs…
Bien souvent le compte n’y est pas. Pour les films étirables manuels, dans de très nombreux cas ils ne mesurent que 270ml vs 300ml ou même 250ml. Pour les films préétirés, ils sont vendus en métrages sous tension ! soit -10% au mini. Ou encore du 16µ pour du 17µ par exemple.
Idem pour les adhésifs, 90ml ou 93ml pour 100ml est courant.
  • Alors comment vérifier simplement ?
  1. pesez vos produits unitairement (attention au poids des mandrins)
  2. et (si possible)
  3. mesurez vos bobines/rouleaux en les déroulant pour voir si le compte y est.
  • voir ci-dessous comment calculer le poids des articles
Sur les articles vendus au KG
L’astuce des malintentionnés est simple, il vous est rajouté le poids de la palette (bien lourde), le film de protection, les intercalaires…) et cela va vite, 25/30 voir 40 kg et + soit de 4 à 8% du prix. Comme la plupart des usines ou logisticiens n’ont pas de balance pour faire des contrôles aléatoires, c’est la fête !
  • Alors comment vérifier simplement ?
Malheureusement, investissez, c’est pas cher et cela vaut le coup ! Et pesez vos produits unitairement et faites le rapprochement avec le BL et la facture.
Attention aux CGV ! (conditions générales de vente)
Pour contourner des attaques juridiques en cas de contrôle de leurs clients, certains fournisseurs vous ont préparé des stratagèmes bien rusés en notant dans leur CGV que les produits sont vendus avec les palettes, emballages.., et des « assurances-garanties, ou autres » que vous ne verrez qu’en pied de page et au service comptabilité qui laissera passer, des frais de « participation » en sus du port convenu…etc…
Cela peut représenter jusqu’à 8% de prix ! et comme personne ne les consulte ou les demandent….
  • Alors comment vérifier simplement ?
Demandez les CGV et exigez des écrits avec des garanties comme le propose EIC.
En conclusion, vérifiez, exigez de vos fournisseurs les CGV et un écrit les engageant à ne vous livrer que ce que vous achetez. Vous avez bien lu, imaginez que vous cumuliez les abus, cela peut représenter près de 40% du prix en perte pour vous ! Bien sur les tolérances existent, d’une part, elles doivent être en + et en -, et au-delà de 3% sur les étirables/préétirés et adhésifs et 5% sur les autres produits , c’est inquiétant ! Et d’autre part les erreurs humaines ou machines existent toujours exceptionnellement, elles ne doivent pas se répéter.
COMMENT CALCULER LE POIDS D’UN ARTICLE ET CONTROLER CE QUE VOUS RECEVEZ ?
Voici diverses astuces permettant que vous vérifiez simplement ce que votre partenaire vous livre :
Exemples de produits :
1 – Une housse ou un sac avec soufflets en polyéthylène :
housse
La densité du polyéthylène étant pour le basse densité = PEBD = 0.92 (et 0.94 pour les MD-HD) , il vous suffit de multiplier :
La LARGEUR, les SOUFFLETS, la HAUTEUR, l’EPAISSEUR, la DENSITE comme suit en les ramenant à la même unité :
1.27 (largeur) + 2 x (2 x 0.437) soufflets = périmètre de la housse (ici 4.288m2) ou du sac x 2ml (hauteur de la housse) x 0.92 (densité) x 0.1 (épaisseur) = 0.789 kg cette housse +/- 5%.
Et un rouleau de 35 housses ? 0.789kg (1 housse) x 35 = 27.6 kg net + mandrin (environ 3.5kg le ml) ou poids du carton ou de la palette si vrac
2 – un sac sans soufflets ou une housse anglaise
Exemple : 1200 mm (largeur) x 2000 mm de hauteur et épaisseur 100 µ
La densité du polyéthylène étant pour la basse densité = PEBD = 0.92 (et 0.93 pour les MD-HD) , il vous suffit de multiplier :
La LARGEUR, la HAUTEUR, l’EPAISSEUR, la DENSITE comme suit en les ramenant à la même unité :
1.2 (largeur) x 2 = 2.4 m², c’est le périmètre de la housse ou du sac x 2 (hauteur de la housse) x 0.92 (densité) x 0.1 (épaisseur) = 0.442 kg la housse +/- 5%.
Et un rouleau/carton de 50 sacs ? 0.442kg (1 sac) x 50 = 22.1kg net + mandrin (environ 3.5kg le ml) ou poids du carton ou de la palette si vrac
3 – une coiffe pour palettes ou un format
Exemple : 1400 mm (largeur) x 1600 mm de largeur et épaisseur 30 µ
La densité du polyéthylène étant pour le basse densité = PEBD = 0.92 (et 0.93 pour les MD-HD) , il vous suffit de multiplier :
La LARGEUR, la LONGUEUR, L EPAISSEUR, la DENSITE comme suit en les ramenant à la même unité :
1.4 (largeur) x 1.6 (longueur) = 2.24 m², c’est la surface de la coiffe ou du format x 0.92 (densité) x 0.03 (épaisseur) = 0.0625 kg la coiffe +/- 5%.
Et un rouleau/carton de 500 coiffes ? 0.0625kg (1 coiffe) x 500 = 31.25kg net + mandrin (environ 3.5kg le ml) ou poids du carton ou de la liasse auquel il faut rajouer la patte de liassage de 35mm sur la largeur de votre coiffe x par le nombre de coiffes sur la liasse.
4 – une bobine de film étirable manuel
Exemple : 450 mm (largeur) x 300 ml de longueur et épaisseur 17 µ
La densité du polyéthylène étant pour le basse densité linéaire = PEBDL = 0.92, il vous suffit de multiplier :
La LARGEUR, la LONGUEUR, L’EPAISSEUR, la DENSITE comme suit en les ramenant à la même unité :
0.45 ml (largeur) x 300ml (longueur) = 135 m², c’est la surface de la bobine de film x 0.92 (densité) x 0.017 (épaisseur) = 2.1 kg la bobine net de film auquel il faut rajouter le mandrin (environ 0.25kg à 0.34kg mais à peser !) = 2.35 kg à 2.44 kg +/- 3 %.
L’autre solution étant de dérouler le film avec des repères de 20ml et dérouler car vous achetez des mètres !
5 – un rouleau d’adhésif
Exemple : 48mm x 100ml x 28µ
L’idéal étant de le mesurer en faisant des marques de 5ml ou 10ml. Pour les épaisseurs , c’est plus délicat, confiez les nous, nous les analyserons.
B – COMMENT CALCULER ?
COMMENT CALCULER LE POIDS D’UN FILM AU M² ?
Il suffit de multiplier son épaisseur par sa densité.
Exemple : un film PE étirable de 15µ (PEBDL) : Poids au m² = 0,015mm x 0,917 = 0,0137 kg/m² ou encore 15 µ x 0.917 = 13.7 g/m²
C- COMMENT DEFINIR LA TAILLE D’UNE HOUSSE ou D’UN SAC ?
Exemple : vous souhaitez définir la taille d’une housse a partir des dimensions d’une charge palettisée :
Hypothèse de palette 1200mm x 800mm x hauteur 1400mm

1/ calcul de la laize de la housse/sac : 1200+75 (marge de sécurité pour enfiler la housse sur la charge) = 1275mm

2/ calcul des soufflets : (800/2) +37.5 (idem marge de sécurité) = 437.5mm

3/ hauteur de la housse : 1400mm (hauteur au sol) +800/2 (demi-largeur) + 150 (hauteur de la palette) = 1950mm

DIMENSIONS TOTALES DE LA HOUSSE/SAC = 1275mm + 2×2 soufflets de 437.5mm x 1950mmb
sac housse
D – SIGNIFICATIONS DES ABREVIATIONS ET LES DENSITES DES MATIERES PLASTIQUES ?
Densité : Poids d’une matière sur un volume donné. Pour exemple : eau = 1 g/mm3
PE : Polyéthylène
PEBD et PEBDL : Polyéthylène basse densité (film étirable, , rétractables, coiffes…) : 0,92 g/mm3
PEMD : Polyéthylène moyenne densité : 0,925 g/mm3
PEHD : Polyéthylène haute densité : 0,95 g/mm3
PET : polyester : 1,39 g/mm3
PVC étirable : 1,25 g/mm3
PVC rétractable : 1,30 g/mm3
PP : Polypropylène : 0,91 g/mm3

NB : les colorants augmentent la densité surtout s’ils sont opacifiants, ajouter 0,02 g/mm3

E – PROCEDE D’EXTRUSION CAST
procédé
Les granulés sont déposés dans le trémie. Trois moteurs entraînent trois autres vis situées dans le cylindre chauffé (entre 90 et 120°C) de 1,80m de long. La chaleur transforme les granulés en pâte.
La pâte alors chaude et molle, coule dans la tête filière et s’étale sur plusieurs rouleaux appelés Chill Roll qui permettent de refroidir la pâte (~ 20°C) sur une longueur de 15 à 20 m et sur une largeur de 1,50 à 3 m. Le film s’enroule ensuite sur des bobines.
F – PROCEDE D’EXTRUSION DU FILM TUBULAIRE OU SOUFFLE
Des granulés de la grosseur d’un grain de riz sont versés dans la tête extrudeuse qui est composée d’une vis d ’extrusion. Cette vis chauffée à plus de 100°c fait fondre les granulés qui se transforment en une pâte. Cette pâte se retrouve dans la tête filière située au dessus d’une soufflerie. Cette souffleuse fait gonfler la pâte qui prend la forme d’une gaine. Le guide ballon permet à la gaine de monter sans se déformer. Une fois arrivée au sommet, la « jeannette » ou « sabot » et les auvents ou paraboles écrasent la gaine. Le banc de tirage pince la gaine pour mieux l’aplatir. La gaine descend ensuite dans l’embarrage pour être refroidie. Une fois refroidie, elle est coupée en deux par un couteau, et devient un film (pour obtenir une gaine ou une housse, le couteau est simplement enlevé). Le film passe ensuite dans le déplisseur pour qu’il n’ait pas de plis. Le film est alors enroulé pour former deux bobines.
tubulaire